Voler enceinte, bien sûr que c’est possible !

Voler enceinte, bien sûr que c’est possible !Les naissances en vol, c’est très rare (Air France constate 1 accouchement tous les 15 ans par exemple ! on en enregistre 5 dans l’histoire d’Iberia !).

Aujourd'hui, en France, une compagnie aérienne ne peut refuser le droit d'embarquement à une femme enceinte, mais elle donne des recommandations et, pour certaines, demandent un certificat médical notamment dans les derniers mois de grossesse, précisant la date prévue de terme.
Mais chaque compagnie appliquent son règlement, il faut donc bien se renseigner avant de partir.

Ainsi, quelques exemples de directives :

  • British Airways n'autorise par les femmes dans leurs dernier mois de grossesse à voyager dans ses avions, sauf lettre du médecin autorisant le déplacement et sa nécessité.

  • Alitalia autorise jusqu'au 8ème mois de grossesse mais pour le dernier mois, exige un certificat médical.

  • Easyjet ne donne aucune restriction jusqu'à la 27ème semaine. Au-delà, une attestation médicale est nécessaire et au-delà de 36 semaines, interdiction de voler !

  • Ryanair demande une attestation médicale jusqu'à la 36ème semaine.

  • Avec Air France, l'autorisation médicale est indispensable au-delà de la 36ème semaine.

Bref, dans le doute, faîtes établir un certificat médical dans tous les cas !
Sachez tout de même que si une compagnie vous refuse l'embarquement, rien ne l'oblige à vous rembourser le billet…
Ceci étant dit, le mythe du billet d'avion à vie pour Bébé ou le commandant de bord qui devient parrain, n'existe pas ou presque (Air Asia a quand même offert des billets à vie pour le petit Liew Ya Hang, né à bord du vol reliant Penang à Kuching, le 21 octobre 2010) ! Alors, pas de risque inutile…

Néanmoins, il faut savoir que la probabilité d'un médecin à bord d'un vol est forte (8/10) et qu'aujourd'hui, dans la grande majorité, le personnel naviguant est formé, non pas pour effectuer eux-mêmes des accouchements, mais pour assister le médecin qui est le seul habilité à ouvrir la trousse de secours « spécial accouchement » prévue à cet effet.

Rassurons-nous également à l'aéroport concernant la sécurité à l'embarquement.
Les portiques de sécurité n'ont aucune incidence sur votre corps. Ce sont uniquement vos bagages qui sont passés aux rayons X.
Quant aux nouveaux scanners corporels, il faut savoir qu'il n'y a aucun danger pour les femmes enceintes. En effet, les ondes diffusées ne pénètrent pas dans le corps (30 fois plus courtes qu'un téléphone portable) et permettent seulement de détecter ce qui est porté à l'extérieur du corps.
Sachez aussi que pendant le vol, la pressurisation des cabines n'affecte en rien le Bébé, lorsque celle-ci est occasionnelle.

Voici maintenant quelques conseils pour voler avec Bébé en toute sérénité.

En amont :

  • - Penser à demander la Carte Européenne d'Assurance Maladie CEAM (*) (remplace le formulaire E111) deux semaines avant le départ

  • - S'alimenter de manière équilibrée (calcium, vitamines).

  • - Ne pas manger de fruits et légumes crus avant le décollage.

  • - Boire uniquement de l'eau minérale en bouteille (pas d'eau gazeuse pour éviter les ballonnements).

  • - Voir avec votre médecin pour les vaccins obligatoires (selon la destination) et ceux qui sont possibles… selon votre état de grossesse.

  • - Penser à partir plus tôt à l'aéroport afin d'éviter stress et fatigue d'un départ précipité.

  • - Demander une place côté couloir (déplacements plus faciles), ou devant les portes de secours (allonger vos jambes avec aisance) ainsi qu'un embarquement prioritaire (éviter l'attente trop longue en position debout).

Pendant le vol :

  • - Le port des bas de contention est vivement recommandé afin d'éviter les risques de phlébite et de soulager les veines gonflées, mais pas de collants (risque d'infection vaginale),

  • - Placer votre ceinture en haut des cuisses sous l'abdomen ; vous pouvez également glisser un coussin entre votre ventre et la sangle basse de la ceinture pour éviter la brutalité d'un éventuel freinage.

  • - Boire beaucoup d'eau pour pallier l'atmosphère déshydratante dans les avions.

  • - Marcher régulièrement dans le couloir au moins 1 fois par heure pour activer la circulation sanguine.

  • - Retirez vos chaussures et posez vos pieds bien à plat (vous aurez bien sûr opté pour des chaussures plates, plus faciles à enfiler).

Et voilà, bon voyage Mesdemoiselles, Mesdames,….et longue vie à Bébé !

(*) La CEAM doit être demandée auprès de la caisse d'assurance maladie dont vous dépendez.
Demander la CEAM (gratuite)

  • Auteur : Maryline Billon
  • Publiée le : 28/06/2011, 12h29

Autres dossiers

Lire Le transport aérien, le mode de transport le plus sûrLe transport arien, le mode de transport le plus sr
Posté le 05/09/2011, 13h08

En dépit de la croissance constante de l’aviation civile au cours des dernières décennies, le transport aérien demeure le mode de transport de masse le plus sûr – le taux mondial d’accidents, d’environ quatre accidents par million de départs, est en effet remarquablement faible.
Lire Le surbooking, c'est quoi au juste ?Le surbooking, c'est quoi au juste ?
Posté le 28/05/2011, 15h11

Le surbooking ou autrement dit, la surréservation, consiste à vendre plus de billets d'avion qu'il n'y a de places sur un vol donné...
Lire Mais IATA c'est quoi ?Mais IATA c'est quoi ?
Posté le 26/03/2009, 16h27

On voit souvent des compagnies ou des voyagistes agréés IATA, mais qu'est ce qui se cache derrière cet acronyme ?

Dossiers du voyageur

Rejoignez nos 30748 abonnés & recevez chaque semaine nos promos & bons plans ...