Le Wwoof ou vos vacances écologiques

Le Wwoof est pour les vacanciers passionnés d’écologie, âmes voyageuses, esprits bénévoles et qui désirent donner de leur temps pendant une semaine, un mois ou un an.
Les mots d’ordre sont la simplicité, l’aide réciproque et le partage.
Pour que cette philosophie de vie se mette en place, les rôles sont prédéfinis, d’une part un hôte qui accueille amicalement, nourrit et loge gratuitement, d’autre part un vacancier bénévole qui participe aux activités quotidiennes et partage le journalier du fermier hôte.

Le Wwoof ou vos vacances écologiques

Le réseau des fermes biologiques WWOOF (World-Wide Opportunities on Organic Farms) est né en Angleterre, en 1971. C'est une association internationale qui regroupe des milliers de fermes organiques et biologiques à travers le monde.
Le Wwoof permet de découvrir l’univers de l’agriculture bio, de l’écologie au quotidien et de s’enrichir en rapports humains.

Un wwoofer fait du wwoofing :
- Il apprend la vie dans la nature, dans le respect de l’homme et de la nature.
- Il s’instruit des différentes techniques et principes de l’agriculture biologique sur le terrain.
- Il aide les projets écolos.
- Il expérimente la vie et le travail dans une ferme.
- Il assiste le producteur bio à faire de l’agriculture biologique.
- Il prend le temps de vivre au rythme de la nature
- Il visite la région ou le pays

Pour devenir wwoofer, il faut  avoir 18 ans au moins, sans limite d’âge, et adhérer à l’organisation responsable dans le pays recherché.
L’inscription est valable un an et renouvelable naturellement.
Le livret wwoof, répertorie les hôtes susceptibles d’accueillir des visiteurs.

Avant de partir, les détails du séjour, avec l’hôte, sont préétablis
- Le logement (chambre double, chambre simple, dortoir, tente).
- Les repas, avec de forte chance de manger végétarien mais la rencontre avec des crudivores (ne mangent que des choses crues) est possible
- Le type de tâches à accomplir ou ce que le wwoofer souhaiterait réaliser
- Le temps de travail journalier, à définir.
- Et les aspirations identiques et réciproques à vérifier

Le fermier adhère et s’inscrit dans l’organisation Wwoof de son pays.
Son obligation première est de cultiver une terre biologiquement et d’employer des techniques écologiques.
Les points importants, pour lui, sont les désirs de dispenser son savoir faire et de partager des moments forts.
La découverte de nouvelles personnes venues d’horizons différents est très enrichissante. Des citadins, des ruraux et aussi à d’autres personnes du mouvement bio et écologique établisssent des liens durables. 
Par cette manière, la communication au sein de l’agriculture biologique continue à s’étendre.

Article lu 4850 fois